Top News

Quebec cops involved after 14-year-old hockey player allegedly assaults referee


RIVIERE-DU-LOUP, Que. — Quebec provincial police are investigating after a bantam-age hockey player allegedly assaulted a referee with his stick.

The incident allegedly occurred Thursday evening in Riviere-du-Loup, northeast of Quebec City.

Alleged victim Benjamin Paradis complained to police about the injuries to his neck.

Radio-Canada quoted Paradis as saying the 14-year-old apologized to him in the presence of police officers after the game.

Paradis posted a photo of his neck online and said the adolescent hit him with his stick after he received a 10-minute penalty.

 

 

RIVIÈRE-DU-LOUP | Un arbitre de hockey a été frappé violemment au cou par le bâton d’un jeune de 14 ans, à qui il venait de donner une punition.

L’officiel Benjamin Paradis, qui est aussi le directeur-adjoint de l’École secondaire de Rivière-du-Loup, a subi des blessures au cou, où l’on peut clairement voir une enflure et une marque.

«Ça, c'est le résultat du coup de hockey qu'un bantam B de 14 ans m'a donné ce soir après que je lui ai donné une punition...», a-t-il écrit sur les réseaux sociaux.

L’incident est survenu lors du tournoi de hockey bantam de Rivière-du-Loup jeudi soir. Le défenseur des Aigles de Côte-de-Beaupré-Île d’Orléans a asséné un sévère coup de bâton à l’officiel, après avoir écopé d’une pénalité de 10 minutes pour mauvaise conduite.

Il a ensuite été pénalisé et suspendu automatiquement cette fois pour agression physique envers un officiel. Son équipe a perdu 3-1.

L’entraîneur des Aigles Dominic Fleury confirme l’altercation et condamne le geste de son joueur. «C’est un geste qu’on trouve pesant. Comme coach, on n’a pas nécessairement le contrôle sur ce qui peut se passer sur la glace. On fait des «speechs» sur le fait que ce n’est pas parce qu’on perd qu’on devient agressif. Je suis désolé de ce qui est arrivé», a dit Dominic Fleury.

Le jeune de 14 ans s’est rendu à l’hôpital où se trouvait l’officiel après l’événement, pour présenter ses excuses. «On apprécie énormément ce que l’arbitre a fait, de rencontrer le jeune suite à son accident. Dû au fait que ce gars-là soit dans le domaine de la jeunesse, ç’a aidé pour l’intervention», a aussi dit le coach.

Comité de discipline

Le jeune hockeyeur a été suspendu automatiquement pour quatre parties. Il devra passer devant un comité de discipline qui déterminera si des sanctions disciplinaires supplémentaires doivent être données.

 

«C’est tolérance zéro. On travaille annuellement pour fournir tous les outils qui permettent de prévenir ce genre de geste», a dit Yvan Dallaire, directeur de la régie et de la règlementation pour Hockey Québec. Il ajoute qu’il se joue environ 300 000 matchs de hockey mineur au Québec chaque année et qu’un ou deux cas isolés de violence surviennent malheureusement.

The Canadian Press

Recent Stories